Le directeur du film "Accident On Hill Road", Mahesh Nair fait des avances

Publié le par saniabolly

Le harcèlement sexuel envers les femmes augmente chaque année dans n'importe quel pays. Bollywood ne reste pas à l'écart...
La plupart des actrices à Bollywood ou d'autres femmes
choisissent soient de de souffrir en silence ou soient de l'ignorer.

Le directeur du film

Toutefois, une assistante d'un directeur a levé le voile pour faire entendre sa voix.

C'est arrivé avec Rekha (anonyme), une assistante du réalisateur "Accident On Hill Road
". Apparemment, le réalisateur, Mahesh Nair aurait invité la jeune femme à une fête qui avait lieu dans son domicile à Bendra. Ils se connaissaient depuis deux ans et demi alors Rekha ne s'était pas méfiée. Cependant, quand elle a débarqué là-bas, elle se rendit compte qu'il l'avait attiré dans un appartement vide.

Rekha, qui est âgée d'une vingtaine d'années, a été choqué quand le réalisateur a essayé de la forcer pour avoir un rapports sexuel.
Elle raconte: "Je n'arrive pas à croire qu'il m'a fait ça à moi. Je le connais depuis deux ans et demi et le fait de savoir que'il avait ça (envie de passer un moment avec elle) sur le cœur tout ce temps, est dégoûtant. J'ai travaillé sur beaucoup de films mais je n'avais
jamais rencontré quelqu'un d'aussi minable que Mahesh. "

Elle ajoute: "Dès que je suis entré dans la demeure, j'ai réalisé que j'étais la seul invitée. Il a essayé d'en profiter. Mais, j'ai immédiatement quitté la maison en larmes."

Elle est encore sous le choque et stupéfaite par les avances de cet homme.
 
Il lui a fallu un certain temps pour retrouver son sang-froid et c'est là qu'elle a appelé un ami et lui en a parlé.
Il l'emmena à la résidence de Nair avec un agent de police habillé en civil.
Ils l'ont confronté en face de sa femme. Elle ajoute: "Il n'avait rien dit parce qu'il savait qu'il avait tort. J'espère que cela lui apprendra une leçon et qu'il n'essaie plus jamais abuser quelqu'un à nouveau!"

Toutefois, le réalisateur a nié ces accusations façe aux médias.


Publié dans news online

Commenter cet article